Page:Astrié - Guide dans les cimetières de Paris.djvu/292

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


modifier dans le but d’assurer une conservation de plus longue durée.

Les embaumements pouvant dès lors se faire sans mutilations et à peu de frais, devinrent une pratique usuelle.

Nous ne parlerons pas des luttes que Gannal eut à soutenir contre divers membres du corps médical qui, par circonstances, s’étaient fait embaumeurs, et qui avaient donné la préférence aux opérations dont nous avons parlé plus haut et que l’on appelait embaumements par méthode égyptienne. Il nous suffira de dire qu’après avoir nié l’efficacité du procédé nouveau, les médecins ont été forcés d’en admettre la supériorité, et qu’aujourd’hui il ne se pratique pas une de ces opérations autrement que par injection, c’est-à-dire par la méthode Gannal, le liquide seul peut différer.

Bien que l’opération pratiquée par le procédé Gannal semble simple au premier abord, elle nécessite néanmoins des connaissances anatomiques, physiologiques et pathologiques considérables ; mais ce qu’elle demande surtout, ce sont des connaissances pratiques qui ne s’acquièrent que par une longue expérience. Cela est si vrai, que le docteur Gannal, qui depuis douze ans a succédé à son père dans la pratique des embaumements, a cru devoir modifier récemment son mode d’injection pour le rendre plus complet.

Nous engageons donc les familles, si une circonstance malheureuse se présente pour elles, à ne pas confier le soin de pareille opération aux mains inexpérimentées des nombreux industriels qui tenteront de les circonvenir en vue d’un gain facile pour ceux qui se soucient peu des résultats ultérieurs.