Page:Audet - Les députés de la région des Trois-Rivières (1841-1867), 1934.djvu/46

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
— 49 —

confiance jusqu’à la suspension de la constitution, le 27 mars 1838, si l’on en excepte toutefois les deux années de présidence de Vallières de Saint-Réal (10 janvier 1823 au 8 janvier 1825) pendant la mission de Papineau, envoyé en Angleterre pour combattre le projet d’union des deux Canada.

Durant les trente années qu’il passa à l’Assemblée, Papineau avait représenté les collèges électoraux suivants : comté de Kent du 18 juin 1808 au 22 mars 1814 : Montréal-ouest, du 14 mai suivant au 27 mars 1838 ; Surrey, du 25 août 1827 au 3 décembre 1828 ; et le comté de Montréal, du 22 novembre 1834 au 3 novembre 1835.

Papineau fut appelé à faire partie du Conseil exécutif le 28 décembre 1820. Trois Canadiens seulement faisaient partie de l’Exécutif composé de dix-sept membres, lorsque Papineau y entra : MM. François Baby, Antoine-Louis Juchereau Duchesnay et Olivier Perrault [1]. Voyant qu’il n’y pouvait jouer un rôle prépondérant, Papineau n’y demeura pas longtemps. Il assista à cinq séances du Conseil, puis il n’y mit plus les pieds. D’après le « Guide Parlementaire historique » de M. Joseph Desjardins, Papineau continua néanmoins d’en faire partie jusqu’au 25 janvier 1823. Lord Aylmer voulut l’y faire nommer de nouveau en 1831, mais le vicomte Goderich alors secrétaire d’État pour les colonies s’y objecta. [2]

Lord Aylmer montra en cette occasion une claire vision de la destinée politique et sociale des Canadiens et au point de vue anglais du danger qu’il y avait de les anglifier. « Je suis aussi partisan que peut l’être un Anglais, disait-il, des lois et des institutions britanniques. Il convient tout de même de se demander à quoi mènerait l’anglicisation des Canadiens. En ferait-on des Anglais ou des Américains ? Le Canadien est moral, religieux, obéissant aux autorités constituées, et il ne désire rien tant que de n’être pas dérangé dans ses habitudes et ses convictions. Mais,

  1. Les quatorze Anglais étaient : MM. James Monk, Adam Lymburner, John Richardson, Jonathan Sewell, James Irvine, James Kerr, Ross Cuthbert, Michael-Henry Perceval, John Mure, Wm-B. Coltman, William Smith, Jr, le lieutenant-colonel John Ready et M. John Hale, tous deux nommés en même temps que Papineau.
  2. Lettre d’Aylmer à Goderich, 26 août 1831. Arch, du Can. série Q. Vol. 198-1, p. 172.