Page:Augustin Crampon - La Bible, édition en un volume, Desclée, 1904.djvu/115

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


uvni ? s P 35 , ■" nud’te de , a , abominations, les homines du pays, qui « nn X* t" ^1/ ° <* ^ DUd , lte dC ! y ° nt « t6 aVant V0US . leS Ont cSses,

ton pfere. Tu ne decouvnras pas la nu- , et le pays en a ete souffle. Et le navs ne 

drte de ta soeur, fille de ton pere ou fille ’ vous vomira pas JThSf Kffl ? t^JFT*’ n ?8 d T ,a J 1 ? aiSOn - ou nfe 1 comme il a vomi les nations qui y etaient ban deja maispa : tu ne decouvnras pas ; avant vous. Car tons ceux qui S 20 .0 leur nudite. Tu ne decouvriras pas la i tront quelqu’une de ces abJtaaS. nudite de la fille de ton fils ou de la fille I ront rltraSches du Si£m7£S£ ir de ta fille ; car c’est ta nudite. Tu ne Vous observer mes commandSte xo SnW * nUd1 - 6 £ ^ fiHe de la ! ^ de ne P rati 1 uer aw£K ?SX iemme de ton pere, nee de ton pere : , aboufnables qui sc pratiquaientavHnt ’ ?■ ?? ?’• Fu T decou r riras Pas la vous, et vous ne vous souille^int w

chair de ton pere. Tu ne decouvriras ’ 

pas la nuditt de la soeur de ta mere : 3° — chap. xix. — Divtrscslois

c’est la chair de ta mere. Tu ne decou- morales. 
!n"^^ ,a ™ ?f du $*" de to ? P* re ’ Jehovah P 31 ^ a Molse, en disant : 19 

en t approchantde sa femme : c’est ta J «« Parle a toSte I’assemblee d’lsraaTet j

tante. Tu ne decouvriras pas la nudite dis-leur : 

de ta belle-filie ; c’est la femme de ton tils : tu ne decouvriras pas sa nudite. 16 Tu ne decouvriras pas la nudite de la Soyez saints, car je suis saint, moi Jehovah votre Dieu.

Que chacun de vous craigne sa mere

Jemmede ton frere : Cest la nudite de et ST^ observe SKSTB 17 ton frtre, Tu ne decouvriras pas la nu- suis Jehovah votre Dieu. Jite d une femme et de sa fille ; tu ne Ne vous tournez point vers les idoles .WSf "" ^ %£ ?* f^P* ni ,a fiUe ! et ne vous faites P»* * die^c de Ste de sa fille, pour decouvnr leur nudite : j Je suis Jehovah, Votre Dieu >x . rim. 80 x PR)CheS J )arentes , : c>est u " ! Quand vous offrirez a Jehovah un sat a Z™T ~ prend T^ P 38 U -T * crifice P acifi< P ie > vous roftiw de raata femme, pour en faire une nvale, en niere a vousconciHersafaveur. LavicimSl 88 nud f aW Ce " e de ta time sera mangee le jour ou^ous^

TT ;»r SOnVlVant „ r "o’erez, ou le lendemain ; ce qui restera 
~, 2 n f l a PP rocheras ^ d « ne femme : jusqu’au troisieme jour sera consumS 

^0 tt nt T D ™ PUn5t ^ P° urd& ° uvri «- ^ le^u. Si quelqu’un en ma^gTte ta£ Sm^t^^Kp 88 "T" 8 ?" ■ ttB,e J° ur ’ e’est une abonUnVti«,7k ’i ?vST ^ PT* 3 " 1 ’ P " 1 "* 6 S0 J ,lHer s^" ne ^^ Point agree. Celui qui i aec elle. Tu ne donneras aucun de tes en mangera portera son iniquite ca ? i enfants pour te faire passer/tor /,/«, en pnrfane a qui est 001^^^ S^*-S*^^=Kte !? ^.^elera retranche duSlfde pas le nom de ton Dieu. Je suis Jehovah.

Tu ne coucheras pas avec un homme 

comme on feit avec une femme : c’est

une abomination. Tu ne coucheras pas 

avec une bfce, pour te souiller avec elle. La femme ne se tiendra pas devant une bete pour se prostituer i elle : c’est une honte.

Ne vous souillez par aucune de ces 

choses, car c’est par elles que se sont souUlte les nations que je vais chasser

devant vous. Le pays a &$ souill^ ; je 

punirai ses iniauites, et le pays vomira

ses habitants. Mais vous, vous observerez 

mes lois et mes ordonnances, et vous ne commettrez aucune de ces abominations, ni I’iiutigfeae, ni I’ftranger qui s6journe au milieu de vons. Cartoucesces X VIH 21. Adultfcre spiritucl : infid-ili^ visivis de Jehovah, Moloch, divinity solaire des anciens Chananeens, a laquellc oo consactfait «t on lmmolait les enfants. On la rcpresentait son peuple.

Quand vous ferez la moisson de votre 9 pa>^, tu ne moissonneras pas jusqu’a la limite extreme de ton champ, et tu ne ramasseras pas ce qu’il y a glaner de ta moisson. Tu ne cuetlleras pas turn 10 plus les grappes restte dans ta vigne, et tu ne ramasseras pas les fruits torabfe dans ton vereer ; tu Liisseras cela au pauvre et d I’ftranger. Je suis Jehovah, votre Dieu.

Vous ne deroberez point, et vous

n’userez ni de tromperie ni de mensongc les uns envers les autres.

Vous ne jurerez point par mon nom t 12 en mentant, ce serait profaner le nom de ton Dieu. Je suis Jghovah.

— T ? n, °PP runeras P " 1 * ton prochaip, 13 sotu la forme dW horame a t^te de (aureau tt les bras ^tendus. Sur ces bras fbrtement chanffA, oo d<ipc«ait les enfants, qui etaient biemdt ooncnnies.

II

— toy -