Page:Augustin Crampon - Traduction de la Bible - Desclée 1923.djvu/1634

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


nète, mon bien-aimé, qui a été pour le Christ les prémices de l’Asie. — Saluez Marie, qui a pris beaucoup de peine pour vous. — Saluez Andronique et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui jouissent d’une grande considération parmi les apôtres, et qui m me ont été dans le Christ avant moi. — 8 Saluez Amplias, mon bien-aimé dans le 9 Seigneur. — Saluez Urbain, notre coopérâtes dans le Christ, et Stachys, 10 mon bien-aimé. — Saluez Apelle, qui a fait ses preuves dans le Christ. Saluez 11 ceux de la maison d’Aristobule. — Saluez Hérodion, mon parent. Saluez ceux de la maison de Narcisse qui sont dans le Seigneur. — Saluez Tryphène et Tryphose, qui travaillent dans le Seigneur. Saluez Perside, la bien-aimée qui a beaucoup travaillé dans le Seigneur. 13 — Saluez Rufus, distingué dans le Seigneur, et sa mère, qui est aussi la mienne. 14 — Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et les frères qui sont 15 avec eux. — Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, ainsi qu’Olympias, et tous les saints qui sont avec eux. 16 — Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser.

Toutes les Eglises du Christ vous saluent.

17 Je vous exhorte, mes frères, à prendre garde à ceux qui causent les divisions et les scandales, en s’écartant de l’enseignement que vous avez reçu ; éloignez-vous d’eux. Car de tels hommes ne 18 servent point le Christ Notre-Seigneur, mais leur propre ventre, et avec leurs paroles douces et leur langage flatteur, ils séduisent les cœurs des simples. Car 19 votre obéissance est arrivée aux oreilles de tous ; je me réjouis donc à votre sujet ; mais je désire que vous soyez prudents pour le bien et simples pour le mal. Le 20 Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds.

Que la grâce de Notre-Seigneur Jésus-Christ soit avec vous !

21 Timothée, le compagnon de mes travaux, vous salue, ainsi que Lucius, Jason et Sosipater, mes parents. — Je vous salue dans le Seigneur, moi Tertius, qui ai écrit cette lettre. — Caius, 23 mon hôte et celui de l’Eglise, vous salue. Eraste, le trésorier de la ville, vous salue, ainsi que Quartus, notre frère.

24 [Que la grâce de Notre-Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous ! Amen !]


25 A celui qui peut vous affermir selon mon Evangile et la prédication de Jésus-Christ, — conformément à la révélation du mystère resté caché durant de longs siècles, mais manifesté maintenant, et, selon l’ordre du Dieu éternel, porté par les écrits des prophètes, à la connaissance de toutes les nations pour qu’elles obéissent à la foi, — à Dieu, seul sage, soit la gloire par Jésus-Christ aux siècles des siècles ! Amen !

6. Pour vous, ou pour nous, ou parmi vous (Vulg.), selon d’autres leçons. Comp. Luc, viii, 3 ; Jean, xix, 25.

7. jao’j peut signifier mes parents ou mes compatriotes, ix, 3 . Comme au vers. 11 et 21, ce mot s’applique à diverses personnes dont deux sont de Macédoine, Act. xviii, 5 ; XX, 4, le sens plus large de compatriotes est plus probable.

13. Rufus, probablement le fils de Simon de Cyrène (Marc, xv, 21).

18. Leur venire, toutes les passicis basses (ITim.vi,5 ;Tit.i,11).

20. Entre cette bénédiction et la doxologie (vers. 25 sv.) , Paul se trouve amené à ajouter encore quelques salutations.

23. Caius ou Gaius, le même que I Cor. i, 14 ; Paul logeait chez lui.

24. Ce verset, répétition du verset 20, qu’on lit dans le texte reçu, ne se trouve pas à cette place dans les meilleurs manuscrits.