Page:Ausset - Application de l’électricité dynamique à la thérapeutique.djvu/23

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


une fois encore combien il est des points obscurs et qu’il serait sans nul doute très-avantageux de pouvoir élucider. Que cette propriété de désoxyder le sang et les tissus, de faire entrer l’oxygène dans d’autres combinaisons ne nous échappe pas et peut-être un jour, quand on pourra diriger à son gré ce puissant modificateur, la science aura fait un grand pas.


EFFETS CALORIFIQUES.

Les effets calorifiques de la pile sont subordonnés à la quantité d’électricité et non à son intensité ; de là la nécessité d’employer des couples d’un grand diamètre. Nous savons que si l’on ferme un courant voltaïque avec un fil métallique, il rougit et se volatilise plus tard ; sa capacité calorifique, si l’on peut ainsi parler, est tellement grande qu’il acquiert la propriété d’agglomérer les sables, d’arrondir les angles saillants des silex, etc. La médecine humaine a tiré parti de cette propriété pour cautériser certains tissus, modifier quelques parties et la nature de certaines affections ; elle s’en sert encore pour détruire des tumeurs, dilater des anneaux, etc. Ce nouveau procédé est connu sous le nom de Galvano-Caustique.

Nous nous contentons de le citer en passant sans en donner une description précise parce que son emploi, dans notre médecine, est très-secondaire pour ne pas dire inutile. La cautérisation actuelle est préférable à tous égards à la cautérisation électrique surtout pour les animaux chez lesquels nous avons peu à tenir compte des douleurs et de l’épouvante que ressentent les sujets pourvu que nous les guérissions vite et à un prix modéré.