Page:Austen - Le Parc de Mansfield tome3et4.djvu/155

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


« Parce que, suivant votre coutume, vous ne vous appréciez point assez. J’avoue que je désire que vous pensiez autrement. Je ne m’intéresse point faiblement au succès de Crawford ; après votre bonheur, le sien, Fanny, est ce que je désire le plus. Vous savez que je m’intéresse à Crawford ? »

Fanny ne savait que trop bien d’où provenait cet intérêt ; elle garda le silence, et, après qu’Edmond eut fait quelques pas avec elle sans parler, il reprit : « J’ai été très-satisfait de la manière dont la sœur de Crawford a parlé hier de ce sujet, parce que je ne croyais pas qu’elle eût des idées aussi justes. Je savais qu’elle vous aimait beaucoup ; mais je craignais qu’elle n’eût regretté que son frère n’eût pas fixé son choix sur