Page:Austen - Le Parc de Mansfield tome3et4.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


longtemps qu’il ne le dit. Tous les jeunes gens agissent ainsi. »

« Lorsqu’il a été voir M. Owen précédemment, il n’a pas prolongé son séjour auprès de lui »

« Il trouve peut-être la maison plus agréable maintenant ? C’est un très-aimable homme par lui-même, et je ne puis m’empêcher d’être fâchée de ne le point revoir avant mon départ pour Londres. J’attends Henri chaque jour, et, aussitôt qu’il sera arrivé, il n’y aura rien qui me retiendra à Mansfield : j’aurais aimé à revoir Edmond, je l’avoue ; mais je vous prie de vous charger de mes complimens pour lui. Ne trouvez-vous pas, miss Price, qu’il manque un mot dans notre langue pour exprimer ce qui est entre la politesse et l’affection, et pour dépeindre la connaissance