Page:Austen - Le Parc de Mansfield tome3et4.djvu/41

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


savoir des nouvelles de la famille Bertram, et qu’il serait de retour dans dix minutes. Mais il resta absent plus d’une heure ; et lorsque miss Crawford, qui l’avait attendu avec impatience pour se promener avec lui dans le jardin, l’aperçut enfin, et s’écria : « Mon cher Henri, où pouvez-vous avoir resté aussi longtemps ? » il lui répondit qu’il avait été seulement assis entre lady Bertram et Fanny.

« Assis avec elles une heure et demie ! » s’écria Marie. Mais ce n’était là que le commencement de la surprise.

« Oui, Marie, dit Crawford en mettant le bras de sa sœur sur le sien, et se promenant avec elle. Je n’ai pu revenir plutôt. Fanny était si jolie ! Je suis tout à fait décidé,