Page:Austen - Orgueil et Préjugé (Paschoud) 2.djvu/214

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.


CHAPITRE XVII.

Elisabeth éprouva, à son réveil les mêmes pensées qui l’agitoient la veille. Elle ne pouvoit encore se remettre de la surprise que lui avoit fait éprouver tout ce qui s’étoit passé ; peu disposée à la conversation, elle résolut, après le déjeuner, de prendre de l’exercice ; et pensant que le grand air lui feroit du bien, elle se dirigeoit vers sa promenade favorite, lorsque l’idée que Darcy y alloit souvent l’arrêta, et, au lieu d’entrer dans le parc, elle prit le chemin qui le côtoyoit en dehors. Après avoir marché assez long-temps, elle s’arrêta machinalement devant une des portes du parc. Les cinq semaines qui s’étoient écoulées depuis son arrivée dans le comté