Page:Austen - Orgueil et Prevention 1.djvu/93

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
89
ET PRÉVENTION

de progrès sur la harpe. Je vous prie de lui faire savoir aussi que je suis tout enthousiasmée de son charmant paysage, je le trouve infiniment mieux dessiné que ceux de Mlle Granthey.

» — Permettez-moi de remettre vos complimens à une autre fois, à présent j’ai trop peu de papier.

» — Oh ! je n’y tiens pas beaucoup. Je la verrai au mois de janvier. Lui écrivez-vous toujours des lettres aussi longues et aussi jolies…, M. Darcy ?

» — Elles sont ordinairement longues, mais jolies…, ce n’est pas à moi d’en décider.

» — J’ai la persuasion qu’une personne qui écrit facilement une longue lettre doit bien écrire.

» — Vous avez mal choisi votre compliment pour Darcy, Caroline ! s’écria son frère, car il n’écrit pas avec facilité ; il cherche trop les grands mots : n’est-il pas vrai, Darcy ?

» — Mon style est bien différent du vôtre.