Page:Béland - Mille et un jours en prison à Berlin, 1919.djvu/5

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.



À ma vieille mère,
en témoignage de filiale et
respectueuse affection.