Page:Balzac, Chasles, Rabou - Contes bruns, 1832.djvu/342

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

poser, et vous mettrez au-dessus une couronne d’immortelles.

JEAN.

Oui, madame ; bonsoir.

MADAME SAGOT.

Bonsoir, Jean.


SCÈNE X.


(NEUF HEURES UNE MINUTE.) — Le salon de Mme Saint-Léon.

MADAME SAINT-LÉON, arrangeant ses cheveux et ajustant sa collerette.

Vous êtes insupportable. — Eh bien ! vous vous en allez ?

ROYER.

Oui, je suis fatigué ; j’ai eu tant d’émotions aujourd’hui ! J’ai besoin de repos. Je vous apporterai le châle demain ; mais vous ne le mettrez pas de quelque temps. Qu’on n’aille pas le reconnaître sur vos é