Page:Balzac Histoire des oeuvres 1879.djvu/392

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


382

��HISTOIRE

��XXIII. Détails sur Balzac, par Benjamin Gastineau. La Loire illustrée

(de Tours), n° 1, août 1863.

XXIV. Une Préface à la Comédie humaine de Balzac, contenant un ordrede lecture, par M. Uphonse Boulé. L'Illustration, 10 et 17 juillet 1869. Cet article, que nous allons reproduiiv. a été recomposé et tiré à part, très-augmenté ri daté d'Arpajon, 6 octobre, 1872, Hennuyer, imprimeur, 1873. C'est cette dernière version que nous recueillons ici.

Au point culminant du Père-Lachaîse, à cette place où Rastignac, après son adieu suprême au père Goriot, s'était écrié, les yeux fixés sur Paris: «A nous deux maintenant! » s'élève le monument funèbre de Balzac. Sou buste, un livre avec le titre : la Comédie humaine, en sont la seule décoration.

Quand, jeune et ignoré, Balzac dans ses promenades venait à cette même place contempler Paris et que, dans sa soif de gloire, il jetait le cri qu'il fit de- puis celui de Ilastignac, il ne se doutait pas qu'il y serait couché un jour et si vite enlevé par la mort.

Né à Tours, le 10 mars 1700, Balzac était mort à Paris le 18 août 18o0 : il avait vécu un demi-siècle.

Les grands écrivains viennent toujours dans leur temps : Balzac était appelé à être et fut le peintre des mœurs françaises au xix e siècle ; il s'était donné lui même le titre de docteur en médecine sociale.

Celui que l'on a appelé le plus fécond de nos romanciers se trouva à la fois

physiologiste, — moraliste, — homme d'affaires, — publiciste, — philologue, —

antiquaire, — historien — et philosophe; il fut, à l'occasion, mystique comme

Swedenborg et su ins errer, aborder le dogme religieux; — avant tout,

' poète dans l'acception la plus large du mot.

La Monarchie, la Révolution, l'Empire, la Restauration surtout, et enfin le gouvernement de Juillet, furent l'objet constant de ses recherches et de ses études. Dans ses appréciations sur l'ancien et le nouveau régime, il resta tou- jours fidèle à ses croyances comme catholique et à ses principes comme monar- chiste. Croire, avait-il dit, c'est vivre ! et il eut au plus haut, degré la foi poli- tique et la foi religieuse. Ses idées absolutistes en ont fait un des champions les mieux inspirés du principe d'autorité.

Balzac est un des polygraphes du xix° siècle, et il ne travailla qu'une ving- taine d'années ; la mort seule brisa cette plume qu'il disait lui-même être de diamant, pour ne pas s'user à ses héroïques labeurs.

Le titre de la Comédie humaine, qu'il osa donner à ses œuvres, a aidé à en former comme un tout complet, divisé en :

��privée.

i vie de pro

■ me'.

Scène . ■!■ la vie politique.

de la vie militaire.

��de la vie d Études philosophiques. Études analytiques. Contes drolatiqu

ire.

�� �