Page:Barbey d’Aurevilly - Les Quarante Médaillons de l’Académie.djvu/93

La bibliothèque libre.
Cette page a été validée par deux contributeurs.
85
M. BERRYER

cupe-t-il pas un peu plus de faire entrer à l’Académie M. de Pontmartin ? …



XXIX

M. BERRYER

C’est la Politique, — c’est-à-dire — ce qui devrait être interdit à l’Académie, — et ce qui scandaleusement y règne, — c’est la Politique, non la Littérature, qui a fait de M. Berryer un académicien. Il n’y pensait même pas. Mais on le voulait… pour avoir la grande voix légitimiste dans le concert contre l’Empire, et il se laissa faire ! Et,