Page:Barrès - La Colline inspirée, 1913.djvu/267

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qui est le point de départ de toutes les doctrines gnostiques : Cum autem venerit ille spiritus veritatis, docebit vos omnem veritatem. Il insistait sur cet omnem, plénitude et complément de la vérité, qu’une seconde révélation doit nous apporter, quand soudain, par-dessus les têtes de son petit auditoire, il aperçut des ombres suspectes qui rôdaient dans le jardin. Il se troubla, balbutia. Au même moment, on frappait à la porte. Tous les Enfants du Carmel s’élancèrent pour la fermer. Trop tard ! M. le maire Janot faisait irruption avec l’adjoint et le garde champêtre.

— Monsieur, dit-il, en s’adressant à Léopold, avez-vous la permission du procureur impérial pour faire la réunion que vous tenez ici ?

Léopold réfléchit un instant et répliqua :

— Je suis dans mes fonctions sacrées, et ce n’est pas le moment pour moi de répondre à vos questions.

Alors le maire s’emporta :

— Il faut en finir avec toutes vos simagrées.

De son accent le plus sacerdotal, Léopold répondit :

— Nous prions, nous ne faisons aucun mal.

Cependant le garde champêtre, ayant avisé