Page:Bataille - Théâtre complet, Tome 6, 1922.djvu/241

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA DÉCLARATION




(La scène se passe dans un salon de lecture d’hôtel au lac de Lucerne, par une chaude journée d’orage. Deux femmes causent, l’une dans un rocking. Un homme, non loin, aligne des cartes à jouer sur une table paillasson.)


Scène PREMIÈRE


ADRIENNE, ROSETTE, LE MARI


LE MARI.

Valet de cœur !… Une bûche !


ROSETTE, (bas à Adrienne.)

Ce que tu me racontes est incroyable !


ADRIENNE.

Ne le crois pas si tu préfères.


LE MARI.

Dix de trèfle !


ROSETTE.

Ce que tu me racontes, d’ailleurs, à deux pas de ton mari !


ADRIENNE.

C’est bien meilleur.


ROSETTE.

Lequel pourrait nous entendre !