Page:Baudelaire - Lettres 1841-1866.djvu/9

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




L’an mil huit cent vingt et un, le onzième jour du mois d’Avril, onze heures du matin,

Par devant nous, Antoine Marie Fieffé, adjoint à M. le Maire du onzième arrondissement, faisant les fonctions d’officier de l’État-civil,

Est comparu :

M. Joseph François Baudelaire, ancien chef de bureau de la Chambre des Pairs, âgé de soixante et un ans, demeurant à Paris, rue Hautefeuille, n° 13, quartier de l’École de Médecine,

Lequel nous a présenté un enfant du sexe masculin, né d’avant-hier, neuf, à trois heures de relevée, susdite demeure,

De lui, déclarant, et de la dame Caroline Dufays, son épouse, mariés à Paris au onzième arrondissement, le neuf Septembre mil huit cent dix-neuf

Auquel enfant a déclaré vouloir donner les prénoms de Charles Pierre.