Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1010

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ílp6\tFhpïly a des Femmes <*§ Le plaijìr des Mortels Iefface * Et leurs rìs /ont fuìvìs des leurs-, JjhiaiMpourIes Imreraux mal-heurs La Fortune change de^ fuxe. * ■II faut donc bien dirc , quccc ne peut estrcque par une particu- liere grace du Ciel , qu’on void parmy nous des perſonnes excraot- dinaires, & des Heros inyinciblcs dans toute ſorre d’évenements. Leur diym :Genie leur infpire l’art de trouver le calme dans la tem- peste ; quelque violente qu’elle ſoic, ils n’ont pas moins de cou- rage à ſe l’aíTujettir, qu’en eut au- tres-fois Ccſar. .Les plus dangc- rcux écueils leur ſont des Havres; ,5c il est à croire que cette nipſme Providencc qui les a eílevcz par , deíſus la condition des autres hom¬ mes , prend aussi le ſoin de les y

Confcrver , en leur faiſant vaincre

r’Envie. A quoy ils contribuent infinimcnt par leur grande vertu. «Car celle des graads hommes com-