Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1022

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


%o%\tA des hommes t >\ me genereux. est toujours le me*, me ; & plus la Fortune luy veut 1 òtcr* de son lustre , tant plus il ſc redouble parmy les vents impe- tucux., & les broiiillatds de la