Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1158

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


444 . gue le Vttlmrt 1 Empire fur luy y n5y d’awir aufïi de nouveaux desirs pour de nou, veíles factions > Ce qui est caufe qu prcmieres occafioM qui fe preſentent , it cngendre auffi-toft des Rebelles & des Seditieux , qui ſonc si méchans, èí fî teraeraîres, que de conſpirer ſouvent contre leurs propres Princes, avec incea- tion de les abbatre, s’ils peuveot. Cependant , s’il arrive que tels Mutins foient deíFaics , le menu peuple, tanc iî est d'un pernieieux natureî ,en produit d’autrcs encore pires : Car alors fe deelarant cn- nemy de la tranquillìté publique, il ſeme de mauv ais bruits , & les public de toutes parts. Durant ce defordte, il ne fe parle que de ſc- crets mécontentemens , de nou- Velles funestes , &C de ſemblables àlarmes , que les ames baffes don- ncnt quelquefois aux plus aíTeu- jrez > ce qu’elles ſont ordinaire- ment, ou par une rnaliec la plus