Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/1169

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


discours xlil IL' n’est point d’Etat , ny de Prince, ny mefmc point d’hom- me privé, dont la condition ne fok sujettc àT’Envie. C’efl: le Dcstin des choſes -du Monde, que ce vice s’attache toujours à la vcrtu , coint- me les chenilles aux plus beaux- arbres , Sc que cetix qui par le rang qu’ils tiennent, par leurpuiſ-. ſance, & par leurs bonnes actions ſe rendent conſidérables, ſontor- dinairement enviez. Car les hom- nics qui font au dcſious d’cux, 8c plus mal traittez de lá Fortunc qu ils ne voudroicnt, s’ettiportcnt enfifi, comme ils ne peuvent ſatis-- »ire a leur Convoitiſe, 8c s’ima- Gg ji