Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/168

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ï^3 DISCOURS XIX. De l admirìftratìon de la Iuflice. LE s Roys n étant établis que ,pour gouverner les Peuples, & leur rendrc la Justice, quandils s’en acquittent comme il faut , Dieu les comble de benedictions, & leurs Sujets les revercnt avec applaudiíſement. Comme au con» traire, s’ils ne le ſont, ils attirent ſur eux la haine publique, èí l’ire Divine, Ne nous étant donc pas permis de vivre entre nous , ceſc a dire dans la ſocrete civde , ſans le ſecours de cette haute vettu , il faut neceffairement élire des Tu- ges, qui ïadminiílrent ſans passi'on~ îls doivent avoir, pour Cet effet pluſieurs gtandes qualitcz, qui ſont preſque toutes coipriscs Ls «s. O ij