Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/261

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


M* Des wauvaìs Conſeils ; r les actions humaines :• Ce ani J ' fait dire avec Camerarius quV ſeurément c’cst fe tromper f0Lê* me, & íc laiííer abufer aux autres que de ne s attacher qu’à ce qui peurapparamment arrivcr ; aulieu de s’écudier à fes conſeils honnê- tâs , loiiables , 8c ferieux , auſ- quels foient jointes en meſxnc temps des actions genereuſes, & •dignes d’un homme d’honncur} Jaiífant l’évenement à Dieu ſeul ♦ puis qti’autre que luy ne peut par- faitement produirelc bien , ny de- tourner le mal. • Et pour dire qu4cn ínatìcce de conſeils , on laiííè fouvent l'ban- neste , pour ſuivre l’utile , ou Tinterest propre : il* ne fûnr pas s’étonner íi l’iffuë en eft manvai- f*e. Corame au contraire, quelque- fois il en arrive une bonne d’un mauvais conſeil. On ne doit pas le loiier pourtant, ny blafmct non plus un cxccllent advis, si le