Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/419

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • 2 Jhéil rìy a poìíit

me , ny de persuaíion si puissante V que les Souverains ne puislent quel! qucfois abbatre , s’ils vculcrrt abu^ ſer de l’autorité que le Ciel leur a donnéc. En effet, combien de fois- a t on veu à la ruïne des grands Etats, la commune hberté pcrduë, &la Vertu comme enſeveliepar la violence des tyrans ? Qui lira les Histoires , n’y trouvera que trop d’exemples de cette verité, qui par divers accidens tragiques, s’est de touc temps confirmée. II n’en faût point chercher d'autre , aprés celuy de Ceſar , qui fut miscrablement mis à mort par les principaux Chefs de la Republique Romaine. Ils pri- rent pour pretexte le bien public, & la conſervation de la liberté. Mais ce fut trop hazarder,&: s’en- gager méchammcnt dans une Con- fpiration tropruïneuſe, comme l’ef- fet le montra. Ils étoient du mon- de , celuy quils appelloient tyran, & ne pûrcnc toutesfois òterdeRo-