Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/530

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


cherlr un Tnnce. *4 trop grande sevcrite en la^pum- tion des coupablcs, fnt misi a morc en plein jour par les ſoldats de ſes gardes. Ainsi de nçcre temps mcſme, Demettius DucdeMol-* covie jſervit de Vi&imea íes plus ovands Conftdents , qui dans 1* Opitale de (on Empire , l’affaíïi** nerent le premier jour de les nop^, ces. Ce qui ne fût jamais arrivé „ si au commencement de ſon re- gnc il eut traitté plus doucemenc quil ne £st ces peuples cruels,ô£ ’barbares de leur naturel. De ít gtands malheurs pouvoient appa- ramment être destûurnez par Ii ■clemence ,qtie l’Empereur Diocîe- tian nappelie pasſans raiſonkúut ihjtn orntment duPnnce, & Sene- que-, ungnnd remede contre la craìn- te: Aussi a-t’elle toujours été pro¬ uue xa tous les Princes , parmy 4le s il s en est trouvé p\u- sieurs qui l’on euë en ſinguliere «wommeudation. û Lij