Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/570

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ï^3 DISCOURS XIX. De l admirìftratìon de la Iuflice. LE s Roys n étant établis que ,pour gouverner les Peuples, & leur rendrc la Justice, quandils s’en acquittent comrae il faut , Dieu les comble de benedictions, & leurs Sujets les revercnt avec applaudiíſement. Comme au con* traire, s’ils ne le font, ils attirent ſur eux la haine publique, èí l’ire Divine, Ne nous étant donc pas permis de vivre entre nous , cefc a dire dans la ſocrete civde , ſans le ſecours de cette haute vettu , il faut neceífairement élire des Tu- ges, qui ïadminiílrent ſans passi'on~ îls doivent avoir, pour Cet effet pluſieurs grandes qualitcz, qui (ont preſque toutes coipriscs Ls «s. O ij