Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/665

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Des muvais Conſdls ;\t-, gues que -font. les méchans pour< la ruinc d’autruy, la fin en cllcou. jours tragiquc pour eux. Car bien que des. confcils cemeraires & ma- licieux , la face en foit agteable le revers pourtanc en est hidcux ' comme il ſe verifie par divers cxemplcs des fainti Efcrics , & de ! l’Histoire prophane. Témoin Am- ; mon fcls de David , qui ſe trouva : ♦ fbrc mal à la fin du pernieieux ! conſeil que luy donna Ionadab, í de prendrc à forçe ſa Sœut > Té- J moin Aman , qui pour avoij eílé 3 d’avis de perdre generalcment touc > le peuple Iuif, en porta la peinc jt qu’il meritoit& fait luy- meſme « pendu au Gibet, qu’il avoit fait <1 dreíler pour Mardochée.\tf Témoin cct Arnutius Patercu* 5 lus donr il cst parlé. dans Came- i| rarius ; quiremarque qu’il. fuc con* a damné luy-mcſme a estre misà.lf> ■ vtve du Chevaiet de cuivre,quil a.v oic maUçieuſcíiicnt inyeíîté; four