Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/70

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


sert de rtwede I ÏAmour. êffet Pâr «nc venu ^ leur ? speciáque, principalement ii on les mange cuites. Comme lerenaarque Dioniíìus Caílius au n. hvre de l’Agriculture , chapitre 15. elles; temperent les aiguillons de la chair.. Voila pourquoy les Pythagorî-» cìens ont appellè cette Plante En-* mque. Les Bracmanes en uſoienj; auffi. Et il est à croire,, que pour. 1 la meſme raifon les anciens Her- mites en faiſoient leurs plus deli— cicux repas dans le Deſert 1 ouils ne vivoient ordinairement que.' d’herbes, de racines , & de legu». Ries;, ne trouvant point de plus fortes anftes pour combattre la . Goncupiſcence , que celles de la Sobriete, Sans elle auíſi ny les hom¬ mes , ny les femmes qu’elle Deï* e > comme dit Plutarque ne pouvoient le conſerver inviolables l“1í’sfd’rfpnt>contte.lcsí,at le Dereglement & la BrutalU Tm.ii,\tv\tUUU: