Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/776

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DISCOURS XLIV. Es eíïêts de l’Efperance , qui redonne aflèz fòuvenc la vie à ceux qui s’imagíncnc de l’avoir perduë ,nous font aílez bien repre- lencez dans céc Emblême , que j’ay tiré d’Alciat, qu’on tient l’a- voir compoſé en un temps, auquel on attendoic François premier ÔC Charles V. au Concile de’Nicée/ Car pluíieurs ſe promettoient qu’il tre ces grands Princes , & qu’en donnant la Paix à la Chrestienté , cc ſeroit le vray moyen d’exter- mincr PHeresic, ou de remedier à tout lemoins à la pluſpart des maux qu elle avoit caufez. Alciat com jÇhfiifaut toujours bien ejferer. t \t s’y feroit un accommodement en-