Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/866

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


vsi Que ÎRloquence ìEnfers , où ils font leur fejour or- dinaire. En un mot cc portrait ne relſemble à rienmoins qu’àluy;

Ec toutesïois il en alamine, l’ha-

billemcjît & les armes : Car il est couvert de la peau d’un Lion. II tient.en fa main droite une Maſ- ſuë ; en la gauche un Arc , qu’il est touc prest à décocher , & un carquois ſur les épaules : de ma¬ niere qu’à le voir en céc équipage, on peut dire vericablement qu’il est touc Hercule. En effec, lapre- œiere fois que je le vis, je m’ima- ginay que. les Gaulois l’avoient ain- st peinc à plaisir , afin de mépriſer Ja Divinité que les Greçs luy at- tribuent , & de ſe vanger par cc moyen des courſes & des rava- ctcs , qu’on tient qu il fit autrefois !dans leur pays , Iors qu’en cher- chanc de Becail du Roy Geryon , il s’assujetit pluíieurs contrées dans l’Occident. Ce que je trouvé de plus merveilleux en cette j>eintu«