Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/954

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


  • 4° le Conſeil <vaut, <$c.

quavec peinc ; & qui toutcsf • , est élevée par l’adreffe d’un seu{ & par le moyen d’une petite mal chinc. II en est de même du g0u' vcrnemcnt d’un Etat ; où qUe^ qucs grandes que ſoicnc les p0t' ces, elles ne ſervent pasdebeau. coup, fi. le Conſeil ne les fait agit) & s’il ne leur donnc la principe vigueur. Par luy, plus que par U Puìjſnct,, Les chefs, dr les gunds Ttímuu, Jitmgentſous leur ibeijſance. Les Provinccs ,*& lesEtatsy, yar luy les Couronnes ſubſistent Suy U tefie des Conquerans *, Mt pas luy les Foìbles resistent ( Jux violencçs des Tynns.