Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/96

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


JDISCOURS XIII. Çontre les Temeraircs. PAr ce tcmeraire jeune hom- me } qui ſans avoir ny artny adreíſe , s’imagine follement de pouvoit domcer ce cheval fou-- gueux ,ìl nous est enſeigné, qu’il fait mauvais ſe fier a la conduite d’une perſonne qui h’en a point 5 & qui ſe laiffe emporter àíesPaſ- ſions dcreglées. A ce ptopos au£- si le divin Platon compare jndí- cieuſement nôtre ame à un Go- cher; & les brutales aftections de notre Corps, V des chevaux iìi- domptez. Le grand Saintjeromc uſe de cette comparaiſon encc- re‘,í't pceron tnême 5toutPaycn qui! est j nousconſeille de regler J blea nos mouvemens impe-. H ij,