Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/975

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


t 1VtM múttidle. 161 i ncnt que pai* la concordc. Qp^ h les Romains luy élevoient autres- fois des Tcmples , cetoit ſeulc- ment pour obliger leur* Citoyens à s’y reconcilier, quand ils estoient mal enfemble , & a pofer au pied de ſes Autels , touccs leurs inimi- tiez leurs animoíitez ſecrctes, , Ceux que le defordre, Ienvìe tyi fèparez, comme ennemis,

Ne pewvcnt mìeux rcgler leur <vic s

Flue par l’cxemple des Fourwis. On leur voit partagcr entéelles Leurspetits fiins, & leurs travaux: Et de leurs peìnes mutuelles, ) Elles cucillent des ftuits égaux*- C eft par un infmcl de natwe, dans leurs logisſouterraws P , Elles fontpour leur nourriturc Vn merveilleux amas de gra':ns3, Comme avec une ardeur extrcme Le stravaìlUm en Ffié ; Nous en divons faire de me(me 2 Et detejlèr Içijiveîé.