Page:Baudoin - Recueil d emblemes Tome II.djvu/978

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


, ^ i®4 Dí l’aâmìnìfiration de lalusìctt .. parolcs que Joſaphat leur addrefiſe: î € Enfans des hommes, penfiz. à bien juger , & prenez, garde fiigneuſment À ce que vous fiùtes ; car c'efi de la Un de Dieu que <vous jugez, , Cr nort d’un homme. Tous les jugemcns que •vous donnerez, , tomheront ſy vous, Ayeldonc la crainte du Scigneuy, $ faites diligemment toutes choſes ; dau- tant que celuy qui efi nofire Maifin, & nofire Dieu , ne veut point qu’on donne aucun lieud tIniquité ,ny a» on ait égard aux perfonnes , ny qu on ſe hìfiſe corrompre par preſcns. Que le prince ſe ſouvienne dcnc d’être Juste, puis que ſadignité l’yobli- ge , que Dieu le commande , & que c’est le vray moyen de ſe fai¬ re obeïr à ſes Peupks : car asleu- rément , par la Justice il gaigne a ſoy l’amitié de ſes Sujets ; parl’a- mitié , la fidelité ; par la âdelité, l’asseurance ; par l’asseuranee , le bon-hcur de s’aftermir dans ſon Thrône y & par toutes ces choſes