Page:Beauchamp - Mémoires secrets et inédits pour servir à l’histoire contemporaine, tome 2.djvu/260

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


corps de Monsieur, frère de Louis XVI, depuis Louis XVIII. M. de Turpin émigra en même temps que ce prince. Madame de Turpin habitait à cette époque la terre de La Ferté, aux environs de Segré. Son attachement bien connu au parti royaliste lui suscita de fréquentes persécutions. Elle fut arrêtée au mois de mars 1793, au moment des premiers troubles de la Vendée. Au mois de juin suivant, lorsque les Vendéens eurent pris Saumur, elle fut délivrée par eux et rentra dans le district de Segré. Peu après le passage de la Loire par la grande armée vendéenne, les royalistes des environs de Segré commencèrent leur organisation. Madame de Turpin ne fut point étrangère à la formation naissante de ce nouveau parti royaliste ; elle contribua puissamment à donner à l’esprit public de ce pays une direction et une impulsion utiles à la cause royale, pour laquelle elle montra un grand zèle et un parfait dévouement.

Signalée et persécutée par les agens révo-