Page:Belin - Le palais des thermes et l’hôtel de Cluny.djvu/16

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
12

titutions religieuses, civiles et militaires[1].

Cette partie se nommait alors le faubourg Lucotitius ou Lucotitie[2], et ce nom, à la désinence près, est le même que celui de l’île de la Cité, appelée Lucotetia, dont on a fait plus tard Lutetia.

De tous les édifices qui, à cette époque reculée, décoraient ce faubourg, le plus remarquable et le plus vaste était, sans contredit, le Palais Des ThermesA. Ses bâtimensB et ses cours (atria), s’élevaient au midi, jusqu’aux environs de la Sorbonne ; c’est du moins ce qu’il faut conclure des descriptions

  1. Dulaure, Histoire de Paris, pag. 102, T. 1er, (5e édition).
  2. Diplomata, Chartæ, etc., T. 1er, p. 54. — Recueil des historiens de France, T. 3, p. 437.