Page:Berlioz - Traité d’instrumentation et d’orchestration.djvu/27

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


On fait quelquefois usage avec succès pour certains accompagnements dramatiques d’un caractère très agité, du tremolo brisé, tantôt sur une corde :

EXEMPLE.

\relative c' {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \repeat tremolo 8 { g32\p b }
  \repeat tremolo 8 { g32 c }
  \bar "||"
}

tantôt sur deux cordes

EXEMPLE.

\relative c'' {
  \override Staff.TimeSignature #'stencil = ##f
  \repeat tremolo 8 { a32\p f' }
  \repeat tremolo 8 { a,32 g' }
  \bar "||"
}

Il y a enfin une dernière espèce de tremolo qu’on n’emploie jamais aujourd’hui, mais dont Gluck a tiré un parti admirable dans ses récitatifs, je l’appellerai tremolo ondulé. Il consiste dans l’émission peu rapide de notes liées entre elles sur le même son et sans que l’archet quitte la corde.

Pour ces accompagnements non mesurés les exécutants ne peuvent pas se rencontrer exactement dans le nombre de notes qu’ils font entendre à chaque mesure ; les uns en font plus, les autres moins, et il résulte de ces différences une sorte de fluctuation, d’indécision dans l’orchestre, parfaitement propres à rendre l’inquiétude et l’anxiété de certaines scènes. Gluck l’écrivait ainsi Tremolo ondulé 1.svg ou Tremolo ondulé 2.svg

Les coups d’archets sont d’une grande importance et influent singulièrement sur la sonorité et l’expression des traits et des mélodies. Il faut donc les indiquer avec soin, selon la nature de l’idée qu’il s’agit de rendre, avec les signes suivants :

Pour le détaché.

\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \override Staff.TimeSignature #'style = #'single-digit
  \time 2/2
  d8-. a'-. g-. f-. e-. d-. cis-. a-. d4 r r2
  \bar "||"
}
Pour le Lié de 2 en 2.

\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \override Staff.TimeSignature #'style = #'single-digit
  \time 2/2
  d8 a'( g) f( e) d( cis) a( d4) r r2
  \bar "||"
}
Pour les grandes liaisons.

\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \override Staff.TimeSignature #'style = #'single-digit
  \time 2/2
  d8 a'( g f e d cis) a( d4) r r2
  \bar "||"
}

Pour le staccato ou détaché léger, simple ou double, qui s’exécute pendant la durée d’une seule longueur d’archet, au moyen d’une succession de petits coups qui le font avancer le moins possible :


\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \override Staff.TimeSignature #'style = #'single-digit
  \time 3/4
  \tempo "Allegro."
  a16-.( a'-. g-. f-. e-. d-. c-. bes-. a-. g-. f-. e-. d4-.) r r
  \bar "||"
}

\relative c' {
  \tempo "Andante."
  c32[-.( c-. d-. d]-. e-. e-. f-. f-. g[-. g-. a-. a]-. b-. b-. c-. c-. d[-. d-. e-. e]-. f-. f-. g-. g-. a8) r
  \bar "||"
}

Pour le grand détaché porté, qui a pour but de donner à la corde autant de sonorité que possible, en lui permettant de vibrer seule après que l’archet l’a fortement attaquée, et qui convient surtout aux morceaux d’un caractère fier, grandiose et d’un mouvement modère :


\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  a8-. d-. f-. a-. g-. f-. e-. d-. cis-. bes-. a-. cis-. e-. g-. f-. e-. c4-. r r2
  \bar "||"
}

Les notes répercutées deux, trois et quatre fois (selon la rapidité du mouvement) donnent plus de force et d’agitation au son des Violons et conviennent à beaucoup d’effets d’orchestre, dans toutes les nuances.


\relative c' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \tempo "Allegro."
   g16 g c c b b c c a a b b c c d d
  \repeat tremolo 2 { b16^\markup{\italic abréviation.} }
  \repeat tremolo 2 { e16 }
  \repeat tremolo 2 { d16 }
  \repeat tremolo 2 { e16 }
  \repeat tremolo 2 { c16 }
  \repeat tremolo 2 { d16 }
  \repeat tremolo 2 { e16 }
  \repeat tremolo 2 { f16 }
  e4 r r2
  \bar "||"
}

\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \tempo \markup{Mod\super to}
  \times 4/6 { e16 e e g g g }
  \times 4/6 { c c c b b b }
  \repeat tremolo 3 { \times 2/3 { a } }
  \repeat tremolo 3 { \times 2/3 { g } }
  \repeat tremolo 3 { \times 2/3 { f } }
  \repeat tremolo 3 { \times 2/3 { e } }
  \repeat tremolo 3 { \times 2/3 { d } }
  \repeat tremolo 3 { \times 2/3 { g } }
  c,4 r2
  \bar "||"
}

\relative c'' {
  \override Rest #'style = #'classical
  \tempo \markup{And\super te con moto.}
  e32[ e e e] g g g g
  \repeat tremolo 4 { c }
  \repeat tremolo 4 { b }
  \repeat tremolo 4 { a }
  \repeat tremolo 4 { g }
  \repeat tremolo 4 { f }
  \repeat tremolo 4 { e }
  \repeat tremolo 4 { d }
  \repeat tremolo 4 { g }
  c,4 r2
  \bar "||"
}

Cependant dans une phrase d’un mouvement large et d’un caractère vigoureux, les simples notes en grand détaché, sont d’un bien meilleur effet, quand on ne veut pas employer un vrai tremolo sur chaque note. Et le passage suivant :


\relative c'' {
  \key d \major
  \tempo "Largo."
  d8\ff d'-. a-. fis-. b-. g-. e-. d-. cis-. a'-. g-. e-. cis-. d-. a4-.
  \bar "||"
}