Page:Bernard - Guide du skieur,1910.djvu/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
42
GUIDE DU SKIEUR

Accessoires divers.

Parmi les objets indispensables au skieur, il faut citer encore des lunettes à verres fumés, jaunes ou noires, garnies d’un treillis métallique et bordées de velours, de drap ou de cuir, avec une fixation élastique, une boussole, un sifflet, une sirène ou une corne d’appel, un couteau de touriste, une lanterne pliante alpine, des cartouches-réchauds ou chaufferettes japonaises, précieuses dans le cas de séjour dans des refuges à de hautes altitudes, une bonne gourde en peau de bouc ou en aluminium, coiffée d’un gobelet, enveloppée de drap et accrochée aux porte-mousquetons d’une courroie, des ustensiles en aluminium et un flacon à esprit-de-vin. Le sac sera du type tyrolien avec des crochets extérieurs ou porte-mousquetons servant à accrocher au sac les raquettes, les crampons ou les sandales cloutées et à l’une des bretelles la lanterne pliante en cas de besoin.


Chargement du skieur.

Quel sera le chargement du sac ? Il variera évidemment suivant le goût de chacun, le nombre des skieurs, la nature des régions traversées, la température et l’époque. En principe, il sera allégé le plus possible.

Les skieurs ne marchant généralement jamais seuls, et trois skieurs constituant le groupe minimum,