Page:Bertrand - Sanguis martyrum, 1918.djvu/122

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


descendu. C’est ce qu’ils appellent, par moquerie, l’apothéose. Devant un cadavre des leurs, ils ricanent : « Encore un qui va monter au ciel ! »

À ces propos atroces, l’ami de l’évêque Cyprien sentit plus douloureusement les aiguillons de sa conscience. Comment avait-il pu rester si longtemps sans s’inquiéter d’une pareille abomination ?… Et voilà que, comme un écho ironique de ses pensées, la phrase voluptueuse prononcée l’autre jour par Julius Martialis sonnait de nouveau à ses oreilles : « La vie est douce. » Ah oui ! en vérité !… À cet instant, une équipe, de mineurs passa devant lui. L’expression de haine homicide, qui, à sa vue, flamba dans les yeux d’un condamné, le transperça comme un coup de stylet. Mais le pire, c’étaient les orbites sans regard de certains manœuvres. Aveugles, on les plaçait sur un échelon d’une des descenderies, et ils restaient là, cariatides vivantes, passant à l’homme de l’échelon supérieur des couffins de minerai, recommençant pendant des heures le même geste d’élever et d’abaisser leurs bras… Une honte de plus en plus consciente accablait Cécilius. Car non seulement il tolérait cela, mais lui, le principal fermier de Sigus, il vivait de la torture de ces misérables. Parfois il s’arrêtait, comme si le poids du remords ralentissait sa marche.

« Hâte-toi, maître ! lui cria son guide. Nous avons à marcher encore pour trouver Privatianus… »

Et ils s’engagèrent dans une galerie montante, assez basse de plafond. Près de l’entrée, Mappalicus, éclairant la muraille avec sa lampe, fit lire à son compagnon, gravée au couteau dans le roc, cette inscription en caractères naïfs : Chantier découvert par Hermotime, affranchi de Notre Seigneur. À peine visibles, une palme et une croix monogrammatiques gravées plus bas avertissaient les initiés que l’auteur de l’inscription était chrétien.

« Tu vois, dit le mineur, ces signes sont une consolation pour les nôtres… J’ai connu Hermotime déjà vieux.