Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/159

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Influence du travail intellectuel court et intense sur le cœur et la respiration.
(Les chiffres se rapportent à une minute.)
SUJETS DURÉE du travail intellect. POULS RESPIRATION
Avant. Pendant. Après. Avant. Pendant. Après.
E . . . 55 sec 79,5 102 96-90-87 10,5 13,5-12 12-10,5
E . . . 90  —  75 99 90-81-69 12 15-12-13,5 13-10-10
C . . . 80  —  70 75 75-69   7,5 7,5-12-12 10,5-9
C . . . 150  —  70 75 68   9 9-13,5 9,5-9
C . . . 42  —    7,5 10,5 9,5
Pi . . . 40  —  72 74 76 15 18-18 12
Ph. . . 60  —  72 80 77 11,5 15-15 13-11,5
F. . . . 42  —  70 78 73 15 15 15
H . . . 90  —  72 72 72 13 13,5-15 11

Quelques auteurs ont observé que lorsque l’attention d’une personne est fixée par une excitation extérieure, il y a un léger ralentissement de la respiration ; mais les observations qu’on a faites sont encore peu nombreuses.

Forme de la respiration. — Outre le nombre des respirations par minute, on étudie le rythme et la durée des différentes phases de la respiration ; cette étude se fait en recueillant la courbe du mouvement respiratoire au moyen d’appareils spéciaux, appelés pneumographes ; ces appareils enregistrent les déplacements de la cage thoracique pendant l’acte respiratoire, ou les mouvements de l’air expiré.

Il suffit d’entourer le thorax d’une ceinture et de placer entre la poitrine et cette ceinture une ampoule de caoutchouc communiquant par un tube avec un tambour à levier enregistreur, pour constituer un très simple et très bon pneumographe ; à chaque inspiration, la poitrine s’élargit et presse l’ampoule de caoutchouc ; à chaque expiration, c’est l’effet contraire qui se produit, la poitrine se resserre et l’ampoule se dilate ; ces actions déterminent donc des