Page:Binet - Henri - La fatigue intellectuelle.djvu/249

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La position du maximum de vitesse varie beaucoup suivant les individus et suivant le travail intellectuel ; nous représentons ces positions du maximum dans le tableau suivant ; voici comment il est obtenu : le travail a été fait pendant deux heures, on a partagé ces deux heures en huit parties de quinze minutes chacune et on a calculé la quantité de travail fait dans chaque quart d’heure. Les chiffres du tableau suivant indiquent le quart d’heure pour lequel il y a eu le plus de travail fait. Exemple : relativement au premier sujet K, on voit que le maximum de travail a été fait pendant le quatrième quart d’heure pour l’acte de compter les lettres et pour les additions ; ce maximum a été atteint pendant le troisième quart d’heure pour l’écriture sous dictée ; pendant le sixième pour la lecture ; pendant le huitième pour la mémoire des chiffres, et enfin pendant le premier quart d’heure pour la mémoire des syllabes ; ajoutons que l’expérience de la mémoire des syllabes a été faite pendant six quarts d’heure, et non pas pendant huit, comme les autres expériences :

SUJETS ACTE de compter des lettres une par une. ACTE de compter des lettres trois par trois.
ADDITION
ÉCRITURE
LECTURE
MÉMOIRE des chiffres. MÉMOIRE des syllabes.
4 4 4 3 6 8 1
H. D 
6 8 2 1 6 1 1
5 4 1 1 8 7 1
1 4 2 1 1 5 1
5 7 4 4 1 8 1
3 2 5 4 3 6 6
7 8 1 6 1 1 1
E. D 
3 8 4 5 2 6 6
Frl. R 
1 1 2 1 6 1 3
1 3 4 1 1 7 3
Moyenne 
3,6 4,9 2,9 2,7 3,5 5,0 2,4