Page:Binet - Les altérations de la personnalité.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

les examinions ; un peu d’attention permet d’y découvrir la manifestation de ces troubles moteurs ; on voit que la malade est obligée d’écrire plusieurs fois de suite la même lettre ; c’est une sorte de bégaiement de la main. Parfois, la malade s’en aperçoit, elle biffe le trait redoublé et recommence le mot un peu plus loin ; parfois, au contraire, elle ne s’aperçoit de rien, et les erreurs pourraient être considérées comme de légères fautes d’orthographe, si les m à quatre jambages et les u à trois jambages n’indiquaient pas clairement le contraire. Il est possible de reproduire expérimentalement sur quelques sujets ces altérations de l’écriture, en les priant d’écrire plusieurs fois la même lettre, puis de s’arrêter ; quand ils veulent s’arrêter, la main continue à écrire, malgré eux, et souvent ils ne mettent fin à l’obsession qu’en jetant la plume.


Écriture hystérique.jpg

Fig. 1. — Écriture hystérique, tracée avec la main droite insensible, les yeux ouverts. La malade a écrit les mots suivants : « Chère Marie, tu vas me trouv (trouver) bien négligemte ddde ne pas reppp répondre à ta bonne ettt et charmante lettre qui ttt tu peux le ccc croire m’a bien fff fait rire ; ce portrait peinttt de main de maître surtout… »