Page:Bloy - Le Salut par les juifs, 1906.djvu/147

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


XXX

LA PREMIÈRE SPÉCULATION JUIVE


La clameur de Sodome et de Gomorrhe s’est multipliée, dit le Seigneur, et leur péché s’est excessivement aggravé[1].

Cette parole est adressée confidentiellement à Abraham, aussitôt après la promesse d’un Fils en qui toutes les nations de la terre seront bénies. Promesse qui a fait rire la vieille Sara « derrière la porte du tabernacle », comme elle avait fait rire, quelques jours auparavant, le centenaire Abraham.

  1. Genèse, XVIII, 20.