Page:Bloy - Le Salut par les juifs, 1906.djvu/63

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


XII


Les Juifs ont l’honneur indélébile d’avoir traduit à l’usage de l’humanité, la haine du Pauvre, en un style de tourments dont l’éloquence a supplanté toutes les épouvantes connues.

Ils surent tellement l’énormité de leur besogne qu’ils inventèrent le Couronnement d’épines, pour qu’il fût irréfragable désormais qu’ils avaient eu le pouvoir de conditionner, au moins, un vrai Roi de l’abjection et de la douleur.

Cérémonie sans exemple jusqu’alors, dont les savants du vieux Temple ne devaient pas ignorer le sens profond. Les Épines sont l’ingrédient essentiel de la malédiction suprême, depuis