Page:Bois - L’Au delà et les forces inconnues.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
10
L’AU DELÀ ET LES FORCES INCONNUES

L’illustre dramaturge de Patrie a été longtemps médium et il a été favorisé de prodiges, qui nous paraîtraient incroyables s’ils n’étaient affirmés par une intelligence aussi lucide et aussi positive que la sienne.

La matière ne serait plus un obstacle et une épaisseur ; les esprits apparaîtraient en corps solide, et ils seraient capables de transporter à travers les murs des objets et des fleurs. Voici, d’ailleurs, une lettre importante que nous a adressée à ce sujet M. Victorien Sardou. Elle est écrite par quelqu’un qui, pour adopter ses expressions, a fait et a vu :



« Mon cher confrère,

» J’ai été des premiers à étudier « le spiritisme » à ses débuts — il y a de cela une cinquantaine d’années — et à passer de l’incrédulité à la surprise et de la surprise à la conviction. Il faudrait un volume pour vous répondre. Je me borne à vous envoyer le résumé d’un demi-siècle d’observations.

» Les phénomènes matériels, observés dans