Page:Bois - L’Au delà et les forces inconnues.djvu/36

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
13
L’AU DELÀ ET LES FORCES INCONNUES

de mes propres expériences. — C’est peu ! — Toutefois, je n’ai pas perdu mon temps.

» Salutations amicales.

 » V. Sardou. »


Des faits passons aux théories. M. Victorien Sardou n’a pas seulement assisté à des prodiges, il les analyse, les critique et en tire des conclusions. S’il a été médium, il ne s’est jamais inféodé à aucune école de spiritisme, d’occultisme ou de théosophie. Il reste un témoin et un expérimentateur indépendant. Cette nouvelle déclaration en fait foi. Elle fut adressée primitivement à M. Jules Claretie et vient d’être pour ce livre corrigée et revue avec soin par M. Sardou.


»… Quant au spiritisme, je vous dirais mieux en trois mots ce que j’en pense, que je ne le ferais ici en trois pages. Il y a dans le spiritisme des faits constatés, curieux, inexplicables dans l’état actuel de nos connaissances et d’autres qui s’expliquent sans difficultés.

» Il y a les spirites imbéciles ou ignorants ou