Page:Bois - L’Au delà et les forces inconnues.djvu/366

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ÉPILOGUE


CHEZ M. ANATOLE FRANCE


La première et dernière vision de M. Bergeret — Leconte de Lisle faisant un voyage aérien — Qu’est-ce qu’un fait scientifique ? Faut-il nier ou affirmer la télépathie ? — Manque de méthode chez ceux qui s’occupent des recherches psychiques. — Les fous sont parfois utiles.


Je suis allé consulter le père de Jérôme Cogniart et de M. Bergeret afin de rafraîchir, au relai de la Sagesse (qui est un joli et discret hôtel de la villa Saïd), ma promenade dans les sentiers perdus du merveilleux.

C’était le matin. La gouvernante, bonne gardienne, ne me laissa pénétrer qu’un autographe