Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/157

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
157
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

tude, son nom se trouve dans toutes les bouches.

Il n’y a pas de démonstrations nationales, pas de séance littéraire publique, pas d’assemblée importante, sans que le nom du Fondateur de la ville ne soit évoqué avec amour. D’époque en époque, les élèves du collège qu’il a fondé, se font un devoir de manifester par des discours publics, la reconnaissance dont ils sont pénétrés envers cet ami et cet insigne bienfaiteur de la jeunesse.

Parmi ces nombreux témoignages de gratitude, nous en citerons un qui, pour être celui de la date la plus reculée, n’en est pas moins précieux pour l’histoire. Tout en nous donnant une idée des sentiments de tristesse qu’avait provoqués dans toutes les âmes la mort de l’Honorable Joliette, ce joli morceau littéraire justifie notre préférence à un autre titre ; c’est qu’il nous semble un résumé fidèle de tout ce que nous avons pu dire sur la personne et les entreprises du Fondateur de « l’Industrie. »

M. G. Baby, l’honorable maire de la ville de Joliette, comme le digne représentant du comté du même nom, voudra bien nous pardonner d’ajouter aux notes précieuses qu’ils nous a transmises avec tant de bienveillance, cette fraîche et charmante production qui, outre son