Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/189

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
189
ANTOINE MANSEAU.

dans la visite Pastorale qu’il fit dans la Baie des Chaleurs ; et qu’en 1822, il descendit aux Trois-Rivières pour assister à la Consécration de Mgr. Provancher, Évêque de Juliopolis, fondateur et premier Évêque des Missions de la Rivière-Rouge. En 1823, il fut nommé Grand-Vicaire et Visiteur de toutes les missions du Haut-Canada, pendant l’absence de Mgr. Alex. McDonell, qui était allé en Europe pour affaires importantes, malgré toutes les objections qu’il pût faire pour ne pas être chargé d’une responsabilité qui lui paraissait accablante. Comme bientôt après, l’Évêque de Québec le pressait de partir, il l’informa qu’il ressentait au bras un mal qui semblait préluder à la paralysie et que pour cette raison, il retarderait son départ. L’Évêque lui répliqua : « Nous n’avons pas le temps d’être malade ; partez sans délai. »

Nous partirons donc, répondit-il, puisque nous n’avons pas le temps d’être malade.

Le docile administrateur se mit donc en route pour faire sa visite ; et il put pendant les deux années qu’il fut chargé de cet important office parcourir toutes les missions qui existaient alors dans le Haut-Canada, et il disparut ensuite pour toujours, après le retour de Mgr. McDonnell.