Page:Bonin - Biographies de l'honorable Barthélemi Joliette et de M le Grand vicaire A Manseau, 1874.djvu/83

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
83
L’HONORABLE B. JOLIETTE.

XXVIII.

M. Joliette, juge et père de la population de son village.


Durant le laps de temps qui suivit sa résignation de mandataire du peuple, M. Joliette fut sollicité plus d’une fois, d’entrer de nouveau dans la politique. Il refusa constamment de se rendre à ces instances. Un but unique, constant lui faisait concentrer toutes ses ressources matérielles et intellectuelles vers le charmant village qui, comme une fleur bien-aimée, croissait sous sa tutelle protectrice et s’épanouissait sous le regard de son amour.

Nous avons déjà dit que M. Joliette avait cessé l’exercice de sa profession de notaire. Cet office était rempli par un citoyen dont la ville de Joliette a appris à respecter l’intégrité, le dévouement et cette aimable modestie qui est le caractère distinctif du vrai mérite. Cet honorable monsieur, que personne ne saurait méconnaître sous ce portrait, est M. J. O. Leblanc, Ecr., ex-régistrateur du Comté de Joliette.

Quant au fondateur de l’Industrie, il n’en rendait pas moins à l’égard des habitants de la